top of page

TANTRA & NEOTANTRA

Le Tantra traditionnelle est une voie spirituelle de tradition religieuse indoue, qui n'exclut pas la sexualité dans sa pratique.

Les voies traditionnelles considèrent que la cérémonie de la sexualité est un achèvement après 10 / 15 ans de pratique, de méditation, d’exercice de respiration et de cérémonies diverses et variées. La sexualité ne représente que 5/10% de la pratique.



Il convient de retenir que la connaissance des faits hindous est indispensable pour

comprendre les traditions tantriques et vice-versa.

S’il y a bien des notions et des pratiques tantriques affirmées comme telles, celles-ci ne s’organisent pas en un domaine séparé du vaste monde hindou. Leurs adeptes sont des hindous; ils relèvent du monde socioreligieux hindou et vivent dans le temps hindou. Les tantras intègrent des éléments des systèmes philosophiques hindous (notamment du samkhyā et du yoga). Les hindous eux-mêmes adoptent nombre de pratiques tantriques sans être pour

autant tantriques.



3 grands courants :

1 Inde (Kundalini Yoga, Hatha Yoga), Shivaïsme non duel du

cachemire ou le tantra Cachemirien.

2 Vajrayana (Véhicule de diamant de tradition bouddhiste) une

forme de bouddhisme d'origine indienne, nommée aussi bouddhisme tantrique ou

bouddhisme ésotérique.

3 Neotantra : interprétation occidentalisée de ces courants traditionnels. Au croisement du développement personnel, du monde de la thérapie et de la spiritualité.

En 3 mots le Tantra c’est :

Expérience (démarche empirique ou on apprend sur soi par l’expérience.)

Conscience (but : de plus en plus conscient de qui je suis, comment je

fonctionne et réagit aux stimuli extérieurs.)

Vitalité (Dans l’expérience, en étant conscient, on se donne la

possibilité de maintenir un niveau élevé sa vitalité. Être en permanence en

contact avec ses émotions, ses sensations et ses ressentis.)


En somme le Tantra c’est : des techniques de connaissance de soi et de réintégration des forces qui interagissent dans notre inconscient. C’est une aide directe à la recherche de la libération (du Nirvana). La libération de tous les attachements. Être là, dans une forme de dépassionnement, de non-détachement. Plus la méditation progresse, plus elle se dépouille.

C’est l’ancienne science de la visualisation d’une divinité tantrique avec tous ses attributs symboliques. Loin de nos habitudes me diras-tu. Pourtant, les théories et pratiques sont confirmées par les découvertes contemporaines de la psychologie des profondeurs.

Le premier Tantra le Guhya-Samâja Tantra, que l'on peut dater du 4e siècle de notre ère, contient l'essentiel du tantrisme, (...) la rédaction des Tantras ne s'est jamais interrompue, puisque l'on trouve des textes du 15e qui tous restent fidèles à l'enseignement initial.

Le terme « tantra » dérivé de la racine "tan" qui veut dire étendre, étirer, amplifier, expansion et du suffixe "tra" qui veut dire instrument ou encore salut, indique un instrument servant à l’expansion (sous-entendu de la conscience). Une définition élargie serait « Ce par quoi la Connaissance est étendue ».

Du sanskrit तन्त्र , tantra (« règle, méthode, traité »)

On peut aussi le définir par : « Extrême discipline »

Le tantra est donc une philosophie de vie, une méthode, une « religion » d’expansion de la conscience.

Conclusion

Le terme "tantra" désigne donc une discipline visant à élargir la conscience.

Le Tantra traditionnelle est donc une voie spirituelle de méditation, de visualisation, de Yoga, de cérémonies dans une intention de se connaître et accéder à la connaissance de soi et de l’univers à travers soi, de manière détachée, dépassionnée.

Le bouddhisme et l'hindouisme sont en soi d’une grande complexité, mais le Tantrisme à son panthéon aussi étendu qu’il y a de traditions partagées par ces religions. Il est très difficile d’expliquer quelque chose qui se vit par les mots qui, ne font que rationaliser quelque chose d’abstrait, car appartenant à la conscience elle-même de l’expérience.

Dans le NeoTantrisme, Ce serait une expérience spirituelle ou rien n’est à faire si ce n’est être-là. Où la reconnaissance de ce qui est-là prédomine, où le lâcher-être prime sur le lâcher prise et peut mener à des états naturels de conscience modifiés, des extases spirituelles intenses et une montée d'énergie transformatrice appelée Kundalini, du sacrum jusqu’à la couronne. Source de notre énergie sexuelle profonde et sacrée.

La sexualité tantrique est une énergie peu importe le genre, le sex ou l’attirance sexuelle.

C’est l’énergie Vitale appelée le Prana en Ayurveda.

A proprement parler, la sexualité du tantrisme est une connexion d'âme à âme, plus d'amour et de présence, plutôt qu'un acte affectif amoureux ou sexuel. Ce n’est pas une sexualité de fantasme, de désir ou orgasmique. Les sensations intérieures prime sur les stimulis extérieurs. C’est une conscience, la conscience d’une sexualité éveillée, une sexualité sacrée.


« Dans le domaine de l'esprit, ce que nous avions cru définitivement oublié se manifeste à nouveau, une trace endormie se réveille, une blessure se rouvre, le refoulé refait surface et ce que nous avions considéré comme une victoire n'est rien d'autre qu'une longue convalescence. » - Le rôle du numineux dans la réception de Jung - David Tacey


Ce que je souhaite ? Te faire bénéficier des “armes” pour accéder à cette paix de l’âme.

Le pacifisme, ou l’art de la construction de la paix en observant la conscience transparente, claire et numineuse (sentiment de présence “relié au divin ou l’âme”).

Je ne suis donc pas là pour partager avec toi une religion ou un dogme mais plutôt une spiritualité laïque, ou on apprend dans l’expérience à se connaître. On enseigne ce que l’on est. Il y a donc autant de Tantra que de volontaires et praticiens.

Le Tantra c’est à la mode. Que ça reste une voie de recherche sur soi. De développement de la conscience. De recule sur l’existence car, le Tantra est une voie d’expansion de la conscience. De déprogrammation et de déconditionnement.


C’est une invitation à rester curieureuse. A continuer d’apprendre et à t’intéresser à toi et aussi aux mondes qui t’entourent. Trouver le juste équilibre entre l’intérieur et l’extérieur. (L’introversion & L’extraversion pour reprendre les termes de Jung.)


NB : [En cette époque où le sexe est omniprésent dans notre société de consommation, entourés de distractions, en quête permanente de stimulation, beaucoup d’entre nous abusons et gaspillons ce feux, notre énergie sexuelle.

Le désir sexuel est le plus puissant des désirs, il stimule l’intellect, développe

l’imagination, la finesse de perception, la confiance en soi, la persévérance

et le pouvoir créateur. Une fois domptée, ce feux peut être utilisée en

tant que force créatrice dans n’importe quel domaine d’activité.]*

Alors, prenons soin d’agir avec conscience vis-à-vis de notre propre feu.

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour de nouvelles S’explorations. ;)

*Pour découvrir mes pratiques, tu peux surfer sur les différentes rubriques de mon site internet.

252 vues0 commentaire

Comments


bottom of page